1 blog 2 bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - biodiversité

Fil des billets - Fil des commentaires

09 octobre 2014

Découvrir une araignée : L'épeire diadème

L'épeire diadème est facilement reconnaissable au dessin en forme de croix, de couleur claire, que l'on trouve sur son abdomen. Une autre de ses particularités est la création de toiles très grandes par rapport à sa propre taille, puisqu'elles peuvent atteindre exceptionnellement un mètre.

L'espèce a une durée de vie d'un an. Les deux sexes de l'espèce ont un aspect assez différent, principalement au niveau de la taille (dimorphisme sexuel). Ainsi, les individus mâles font moins d'un centimètre alors que les femelles peuvent atteindre deux centimètres et ont un abdomen plus volumineux, de forme arrondie (photo). Du fait de sa taille réduite, le mâle doit faire extrêmement attention lorsqu'il souhaite approcher la femelle car elle risque de l'attaquer et de le dévorer comme n'importe quelle autre proie. La femelle est réceptive trois ou quatre jours dans sa vie, à la fin de l'été. Jusqu'à 60 mâles différents peuvent défiler, jour après jour sur une même toile. Une fois fécondée, la femelle dépose ses œufs dans un cocon protecteur avant de se laisser tomber pour mourir d'épuisement. À l'éclosion de l'œuf, la jeune épeire a déjà toutes les caractéristiques d'un adulte, en dehors de la taille et des organes génitaux.

L'Épeire diadème est très peu agressive. Elle est très commune dans tout l'hémisphère nord, abondante dans les jardins, sur les barrières et les haies, elle se cache souvent sous une feuille à proximité de sa toile.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Épeire diadème de Wikipédia en français (auteurs)

epeire_diademe_3.jpg epeire_diademe_4.jpg epeire_diademe_2.jpg epeire_diademe_1.jpg

Toutes les photos :

11 juin 2013

La fossilisation

Source : inconnue

23 janvier 2013

Les acariens du cantal

Acariens sur un vieux cantal. Cet acarien, Acarus siro, est appelé aussi artisons ou artizou en patois auvergnat. Ces acariens creuseront des galeries et façonneront la croûte du fromage qui sera alors aérée et pourront ainsi participer à l'affinage de la pâte du fromage.


Source : BioGeolSVT

18 janvier 2013

Découvrir un poisson : le poisson cornet

Les Fistulariidés (ou Fistulariidae) constituent la famille des poissons cornets. Ce sont des poissons peu répandus des mers tropicales, au nez très allongé, et apparentés aux poissons-trompette et à l'hippocampe. Les fistulaires constituent une petite famille ne comprenant qu'un seul genre, Fistularia.

Les trois ou quatre espèces vivent le long des côtes des régions tropicales et subtropicales. Il diffèrent des poissons-trompettes par le long filament qui part du centre de la queue, et qui peut être aussi long que le corps du poisson même. Ces poissons ont le corps cylindrique, les nageoires dorsales et anales sont insérées au niveau même de l'arrière du corps. Les plus grands spécimens peuvent atteindre 2 mètres de long.

Prédateur solitaire ou en groupe, il aspire avec sa bouche tubiforme édentée des petits poissons ou des crustacés.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fistulariidae de Wikipédia en français (auteurs)

Toutes les vidéos :

20 octobre 2012

Découvrir un insecte : la notonecte.


- page 1 de 7